Maison des Croyances et Traditons du Terroir

Installé dans un ancien presbytère
 à Saint-Pierre-en-Port -76540

A propos

Dans cette rubrique vous découvrirez le jeu de la boule cauchoise, pourquoi  les saints guérisseurs et des histoires de sorcellerie.

Pour en savoir plus rendez-vous à la maison des croyances à Saint-Pierre-en-Port où Joel Lemeunier ( collectionneur) et Jean Duterroir auteur et président de l'association du musée vous plongeront dans l'histoire de la vie des cauchois d'autrefois.

Venez jouer à la boule cauchoise

Historique de la boule cauchoise
 
Jusque dans les années 1960,  on jouait à la boule cauchoise le dimanche après-midi dans les bouloirs attenants à des cafés. Dans l’ancien canton de Valmont, il y avait des « bouleux » à Valmont au café Dubuc du Haras, à Thérouldeville au café Leborgne, à Theuville-aux-maillots et le dernier à Gerponville, un bouloir couvert qui a disparu avec la fermeture du café en 1990. 
Les femmes ne jouaient pas, quant aux jeunes garçons ils pouvaient jouer à partir de 14 ans mais toujours après les « vieux »! En semaine, on « jouait la bouteille » avec les copains : celui qui perdait offrait la bouteille de cidre ou de vin.
Des concours de boules cauchoises ont été organisés jusqu’en 2004 avec les Amis de Constant Lecoeur.
En 2013, il existait encore 6 bouloirs dans le Pays de Caux (3 bouloirs simples : à Yvetot, Ecretteville-les-Baons, Luneray et 3 bouloirs couverts : à la Chaussée, Sasseville, Avremesnil), mais il y a sûrement d’autres bouloirs cachés dans les villages du pays de Caux….
En 2017, un bouloir a été créé à Saint-Pierre-en-Port dans l’ancien presbytère, au musée de la maison des croyances, sur le modèle de celui de Gerponville grâce au plan établi par M. Gérard Vincent et confié à Jean- Paul Hervieux- Duterroir..